Et qu’ça brille!

2 articles pour 2 produits ménagers clean

il y a quelques années je faisais le ménage quotidiennement avec une impression permanente de n’avoir jamais tout briqué ou de devoir recommencer une fois terminé

Non c’était pas un toc !

Je disais que ranger ma maison était comme ranger ma tête tous les jours mais…

La vérité est ailleurs!

Quelques méditations et séances de yoga plus tard, j’ai décidé et appris à lâcher prise autrement

Mais bon je ne suis pas complètement guérie

J’EN AI BESOIN VOUS COMPRENEZ !!!

Donc le ménage c’est 2 à 3 fois par semaine (si je ne suis pas trop fatiguée et si je n’ai pas une frénésie de couture)

Alors je veux de l’efficacité et du naturel

Après avoir utilisé des produits ménagers odorants ultra chimiques et efficaces contre la saleté, avoir javellisé l’ensemble de mon habitat (et de ce fait avoir accrues, je pense, certaines de mes allergies, ainsi que pollué non seulement ma maison mais aussi les égouts), je suis passé au naturel

Parce que ça fait du bonheur à mon (relatif ) petit cœur d’écolo ..

Et à la planète…ou à ma ville?.. à mon quartier?… bon allez à ma rue !

Donc dans cet article et le suivant, je vous donne la recette des 2 produits ménagers indispensables à ma santé mentale de ménagère de moins de 50 ans

Ils feront des merveilles pour vos surfaces, vos wc, votre salle de bain

Allez c’est parti !

Le pschitt pour les sanitaires

Les ingrédients

30 g d’acide citrique en poudre (si vous en avez pas remplacer le par du citron à hauteur de 30 ml ou de 30 g)

Vous l’aurez compris, l’acide citrique c’est du citron plus concentré en fait, et c’est un anti-tarte ainsi qu’un antirouille ultra efficace

C’est aussi un fongicide et un bactéricide puissant

Image par Karolina Grabowska de Pixabay

15 g de percarbonate de soude

Le percarbonate de soude (ou percarbonate de sodium) est une poudre blanche fabriquée à base de carbonate de sodium (ou cristaux de soude) et de peroxyde d’hydrogène (ou oxygène actif)

On va l’utiliser pour nettoyer les surfaces et surtout les blanchir

Image par Arek Socha de Pixabay

200 ml d’eau

Du robinet ou pas, elle fera l’affaire parce qu’elle est source de vie, comme dans le pub (de l’eau, de l’air…la vie, non ça vous dit rien? Allez je vous aide)

La préparation

On va utiliser une casserole dans laquelle on va placer l’eau à chauffer mais pas à bouillir (environ 50 à 60°, avant la formation des premières bulles)

Hors du feu, avec un fouet, on mélange le percarbonate à l’eau chaude puis, doucement on rajoute l’acide citrique

Attention il va y avoir une réaction chimique et du coup ça peut déborder alors on y va pianissimo

Enfin, quand c’est tiède ou froid, on verse le liquide dans la bouteille spray

En théorie, ce n’est pas la peine de faire des réserves de ce mélange car transformé, le percarbonate est efficace durant 5 à 6h seulement

En pratique, j’ai déjà réutilisé le mélange 3 jours après préparation et ça a super bien marché quand même

Peut être est-ce dû au fait que le mélange est contenu dans une bouteille spray bien fermée (c’est ce que je me suis dit quand j’ai fait marcher mon intelligence)

Moi je fais le mélange pour 600 ml d’eau pour que :

  • Chaud (environ 50°), il aille directement dans mes toilettes
  • Froid ou tiède, je puisse le pulvériser sur mes cuvettes de toilettes et tous mes sanitaires (et je laisse agir pendant que je fais autre chose durant une 15 à 30 minutes)

A chaque fois je suis bluffée par la blancheur et la propreté de mes surfaces (notamment les joints de mes sanitaires)

Allez, tu essayes et tu me dis ce que tu en penses !

Comme je sais que tu piaffes (toi et mes 6 autres lecteurs) de connaitre l’autre recette, on se retrouve bientôt pour le 2ième produit

La crème pour le visage des quarantenaires et plus


J’ai bien dépassé les quarante ans et mon visage me le rappelle tous les soirs après une journée de travail domestique et professionnel

J’ai envie d’une crème doudou, mais j’en ai assez de payer des cosmétiques chers, auxquels je suis souvent allergiques parce qu’ils contiennent toute une liste de composants et d’additifs mauvais pour moi et la planète

Alors je vais la faire moi-même !

Attention tous les produits utilisés dans cette recette doivent faire l’objet d’une vérification en terme de contre indication (grossesse, problèmes de santé), c’est pour cela que je vous renvoie toujours vers un article

Base pour la crème

IncontournableEn option
De l’huile végétale,
De l’hydrolat ou une infusion,
Un émulsifiant
Des huiles essentielles
Un conservateur naturel
Sources: beauté chérie et Aroma Zone

Ce que j’attends de ma crème

J’ai la peau du visage mixte mais réactive avec des petites rougeurs

Je veux une crème qui répare, raffermit, atténue les rides et pas trop comédogène. L’article de Beauté chérie va me donner le classement des huiles quant à leurs propriétés comédogènes

Ma crème pourra ête utilisée de jour comme de nuit et du coup elle doit me protèger des UV. L’article d’ateliers au naturel fait un rapide état des huiles qui protègent des UV

le choix des composants de la crème

Pour ma peau , j’ai choisi plusieurs huiles végétales :

  • De l’huile de germe de blé pour son action adoucissante et très nourrissante. Elle calmera également mes rougeurs et m’ offrira une protection aux UV d’indice 20. Elle est riche en vitamine E, vitamines A, C et B, mais elle est fortement comédogène (indice 5) donc on la mixe avec d’autres huiles moins riche !
  • De l’huile de calophylle, parce qu’elle favorise la micro-circulation et possède des vertus désinfectantes. Elle est riche en omégas 6 et 9 ainsi qu’en vitamine E. Par contre aucun indice de protection UV pour cette huile et un pouvoir comédogène moyen (indice 2)
  • De l’huile de rose musquée car elle régénère, raffermit, prévient les rides et les taches de vieillesse et stimule la micro-vascularisation. Pour cette huile, pas d’indice de protection contre les UV non plus et un pouvoir comédogène d’indice 3

Si j’en veux une toute en un !
L’huile de macadamia car, elle est particulièrement riche en acide gras, elle va assouplir et nourrir la peau en profondeur, et prévenir la déshydratation. Enfin, elle possède une protection aux UV d’indice 6 et elle est moyennement comédogène (indice 2)

En ce qui concerne les hydrolats, je vais utiliser :

Si j’en veux un tout en un !
l’hydrolat d’hélicryse italienne qui va atténuer les rougeurs, les cernes ainsi que, revitaliser, tonifier et raffermir la peau

Pour les huiles essentielles (1% maximum d’HE selon l’article d’Aromalin)

Image par monicore de Pixabay

Parce que c’est mon kiff, mais rien n’est obligatoire, j’ai sélectionné:

Du coup, voici ma recette idéale :

Image par congerdesign de Pixabay
  • 1,6g d’Olivem 1000 (émulsifiant)
  • 10ml d’huiles végétales  (4 ml d’huile de germe de blé, 3 ml d’huile de calophylle, 3 ml d’huile de rose musquée)
  • d’hydrolats (7 ml d’hamamélis, 7 ml d’hélicryse italienne, 6 ml de rose de damas)
  • 4 gouttes d’huiles essentielles d‘encens oliban
  • 4 gouttes d’huiles essentielles de ciste ladanifère
  • 6 gouttes de cosgard

La réalisation

Ce tuto est inspiré de Béauté Chérie, lui même inspiré d’Aroma zone

Moi je mets le cosgard et les huiles essentielles quand la crème est refroidie pour éviter de dépasser le point de fusion des huiles essentielles , variable selon chacune

Image par Monfocus de Pixabay

Le petit plus !
Je ne suis pas seule à vouloir faire des mes soins et mon type de peau n’est pas universel, alors pour choisir vos huiles et hydrolat en fonction de votre type de peau, allez voir : greenweez.com pour les huiles végétales avec un tableau très complet et les essentiels de Julien pour les hydrolats

Voilà, vous savez tout!

Un petit retour d’expérience me ferait plaisir

A bientôt